Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

Agreen-Job

Informations clés

Opérateur chef de file

Ruralité-Environnement-Développement
Rue des Potiers 304
6717 Attert
BELGIQUE

Personne de contact :

Marie-Noël NEVEN

Date de début

01-01-2020

Date de fin

31-12-2022

Eléments budgétaires

Budget Total
1 157 916,32 €

Réseaux sociaux



Site Web

https://www.agreenjob.eu/





Agreen-Job

Agreen-Job

axe4

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Favoriser l'emploi et la mobilité transfrontalière des travailleurs et intégrer les marchés de l'emploi

Domaine d'intervention

Accès à l’emploi pour les demandeurs d’emploi et les personnes inactives, en particulier les chômeurs de longue durée et les personnes éloignées du marché du travail, notamment grâce à des initiatives locales pour l’emploi et le soutien à la mobilité


Le projet souhaite permettre aux demandeurs d'emploi fragilisés et faiblement qualifiés, d’intégrer le secteur agricole de part et d'autres de la frontière franco-belge. 
Pour y parvenir, les partenaires du projet identifieront les besoins des exploitants agricoles, les compétences requises pour les métiers de ce secteur et les méthodologies d’insertion professionnelle, spécifiques de chaque côté de la frontière.  
Une phase opérationnelle viendra ensuite concrétiser l’objectif du projet. Les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles seront sensibilisés, recrutés, orientés et formés, du suivi de leur parcours à la signature d’un contrat durable.  
Pour relever ces défis, les opérateurs associés mettront en commun leurs expériences, mais feront également appel à des experts pour le besoin de certaines actions. De ces échanges, les méthodologies en sortiront plus qualitatives et efficientes, dans l'objectif de faciliter le retour à l’emploi durable des demandeurs peu qualifiés.

 

Date de rapport 14-12-2020

Le projet Interreg FWVL Agreen-Job (www.agreenjob.eu) a été lancé officiellement le 7 février 2020 à Attert (Belgique) pour une durée de presque 3 ans (jusqu'en décembre 2022). Il implique six opérateurs (RED, Miresem, Mirelux, Mirena, ACW et CAA) et deux partenaires associés (projet Interreg Cow-Forme et Forem). Le projet s'interroge sur les besoins d’emploi en agriculture et investigue des solutions avant d’entrer dans une phase opérationnelle de mise à l’emploi durable et transfrontalier de demandeurs d’emploi fragilisés dans l’agriculture. Le lancement du projet a très vite coïncidé avec la première vague de la crise sanitaire du Covid-19 dont les conséquences sur l’agriculture se sont rapidement révélées, entre autres sur le volet spécifique de l’emploi. Cette situation offre une réelle opportunité au projet sur le moyen et le long terme. La première mission est de lancer une phase exploratoire du cadre du projet. L'analyse du contexte, contenue dans une revue de la littérature, synthétise les informations disponibles en termes de filières agricoles, formations, métiers, besoins, attractivité sur l’ensemble du territoire du projet. Les conclusions se déclinent en six axes : renouvellement des générations, main d'œuvre, diversification, image des métiers de l'agriculture, organisation du travail et formation. Chaque axe est analysé selon le point de vue du candidat ou de l’exploitant. L’analyse a mis en exergue des freins à l’embauche transfrontalière et au suivi de formation en dehors du territoire d’origine du candidat à l’emploi. Après cette première approche théorique, les opérateurs ont organisé et programmé des visites de terrain auprès d'agriculteurs-exploitants du territoire. Leur programmation s'est opérée sur base d’indicateurs (e.a. filières, diversification, bio ou non, localisation, cadre juridique, employeur) inspirés des conclusions de la revue. Finalement, malgré le contexte sanitaire, 17 visites sur le terrain (10 en Wallonie, 7 en France) ont eu lieu. Chaque visite a permis à un binôme de se rendre sur place et de participer à l'échange, préalable construit dans un guide d'entretien. Tous les entretiens, consignés dans un rapport, ont apporté une plus-value dans le projet et mis en exergue des questions ou thématiques à approfondir. Un groupe de travail d’analyse sera chargé, au deuxième semestre 2020, d’analyser les rapports de visite et d’identifier les questions pour l’enquête internet qui suivra. Cette période a également permis à tous les partenaires de réfléchir à la communication et à concevoir une ligne graphique et des supports de communication. Le site internet www.agreenjob.eu, opérationnel depuis avril 2020, décrit le projet et ses réalisations en temps réel. Un flyer de présentation du projet a été largement diffusé, par différents canaux et les réseaux sociaux des partenaires. Une conférence de presse de lancement du projet a eu lieu le 24 juin 2020 dans une exploitation ardennaise limitrophe de la Wallonie. Les intervenants ont rappelé le lien du projet aux réalités de l’emploi dans l’agriculture mises en avant par la crise Covid-19 et l’ancrage territorial de cette activité économique qui représente une manne d'employeurs potentiels. Néanmoins, l’accent a aussi été mis sur les difficultés à trouver de la main d'œuvre motivée, qualifiée et stable. Car, comme l‘a souligné le représentant de la Chambre d'Agriculture des Ardennes, aujourd’hui on ne cherche plus “un balayeur de cour, mais un vrai collaborateur, de façon à avancer dans un projet commun”. Plusieurs articles et reportages font écho du projet et des ses objectifs. Bien que le confinement ait modifié les relations sociales et professionnelles, le projet a pris un bel envol et propose déjà des pistes de réflexion quant aux besoins des agriculteurs en matière d’emploi.