Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

Alt Ctrl Trans

Informations clés

Opérateur chef de file

Université de Mons
Place du Parc 20
7000 Mons
BELGIQUE

Personne de contact :

Marc Poorteman

Date de début

01-01-2019

Date de fin

31-12-2022

Eléments budgétaires

Budget Total
2 080 476,16 €





Alt Ctrl Trans

ALTernative au Chrome TRi et hexavaLent pour le secteur du TRANSport et de la TRANSformation

axe1

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Accroissement de la recherche et de l'innovation de la zone transfrontalière dans les secteurs stratégiques et les secteurs à forte complémentarité

Domaine d'intervention

Activités de recherche et d’innovation dans les centres de recherche publics et les centres de compétence, y compris la mise en réseau


L'industrie métallurgique, mécanique et métallique de la zone transfrontalière requiert des équipements devant résister à des contraintes de plus en plus sévères ainsi qu'à des réglementations environnementales strictes. Le chromage hexavalent - revêtement de surface permettant de réaliser d'autres revêtements résistant à la corrosion et à l'usure - est l'une des technologies les plus touchées par ces contraintes : en raison de sa toxicité, il est interdit depuis septembre 2017. Or, les alternatives ne sont pas satisfaisantes pour les entreprises qui se retrouvent ainsi en difficulté. Le projet Alt Ctrl trans vise donc à fournir des alternatives efficaces au chromage hexavalent en répondant aux besoins réels des sociétés industrielles. 

Date de rapport 17-11-2020

Un évènement de lancement du projet a eu lieu le 26 novembre 2019 à Forem-Pigments (Strépy-Bracquegnies, BE) afin de présenter le projet au public cible. En ce qui concerne l’état d’avancement, une banque de données reprenant les entreprises potentiellement intéressées par le projet a d’abord été établie par les partenaires VOM, SIRRIS, Materia Nova, UMONS, CRITT-MDTS, afin de couvrir un public large couvrant principalement la zone éligible. Une stratégie de contacts industriels concernés par la problématique Cr VI a été mise au point et un formulaire de contact a été mis en ligne ; une vingtaine d'industriels sont actuellement intéressés par le projet. Trois axes technologiques avaient été définis pour pallier les problèmes de l’utilisation du Cr VI : Axe 1 le développement de dépôts chimiques de nickel-bore, Axe 2 de dépôts électrolytiques de chrome (trivalent) ou d'alliages, Axe 3 les dépôts d'alliages par plasma d'arc transféré. Un substrat de référence transversale - base acier - a été défini. Les substrats ont été caractérisés avant et après application des revêtements par ULille et ENSAM. La topologie de surface semble principalement déterminée par celle du substrat. La modélisation de la dureté des surfaces est en cours. Etat d’avancement de chacun des axes : Axe 1 Plusieurs activités de recherche ont été menées au sein du laboratoire UMONS en vue de développer un revêtement de nickel-bore exempt de métaux lourds. A partir des travaux réalisés précédemment, les conditions de dépôt ont été optimisées afin d'obtenir des dépôts d'épaisseur acceptable. La charge du bain a spécifiquement été optimisée afin de permettre une meilleure stabilité et une vitesse de dépôt optimale. Ensuite, la composition du bain a été optimisée pour obtenir des dépôts d'épaisseur plus importante. Axe 2 Dans un premier temps, Materia Nova a décidé de réaliser des dépôts de chrome à partir d'un procédé commercial de chromage dur SAPHIR 40 (base Cr6+). Les travaux de recherche se sont ensuite focalisés sur l'électrodéposition d'un alliage binaire Nickel Tungstène (NiW). Ce type d'alliage permet d'atteindre de très bonnes propriétés mécaniques et anti-corrosion Une attention particulière se porte actuellement à la formulation d'une solution d'alliage ternaire « Inox ». En parallèle à ces travaux, une solution permettant le dépôt d'alliages binaire FeW est en cours de développement. La formulation de l'électrolyte a été affinée ainsi que les conditions d'application permettant d'obtenir des alliages FeW à haute teneur en W. Enfin un travail sur la formulation d'une solution d'alliage binaire NiCr a été entamée. Axe 3. L'activité concernant la technologie PTA que possède le CRITT-MDTS a été entamée par des études de faisabilité. Un acier faiblement allié a été choisi comme substrat car il permet d'éviter les fissurations après dépôt. La mise en route de la torche plasma avec projection de poudre a fait l'objet d'une formation en interne. Dans un premier temps, les essais de revêtements ont été effectués avec une poudre stellite (base cobalt) bien connue au CRITT-MDTS et une poudre de chrome contenant des particules non sphériques, fournie par un parrain industriel. Enfin, nous avons commencé à préparer une chaine de galvanoplastie (collaboration Pigments Forem – Materia Nova) pour qu'elle soit opérationnelle pour les futurs tests de pré-industrialisation.