Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

BIOPROD

Informations clés

Opérateur chef de file

Université de Lille
rue Paul Duez 43
59000 LILLE
FRANCE

Personne de contact :

François Krier

Date de début

01-10-2016

Date de fin

31-12-2020

Eléments budgétaires

Budget Total
1 835 064,05 €

Site Web

http://www.smartbiocontrol.eu/fr/projet-bioprod/





BIOPROD

Nouvelles stratégies de production et de formulation de biopesticides faiblement toxiques

axe1

Catégorie

Portefeuille de projets

Objectif spécifique du programme

Accroissement de la recherche et de l'innovation de la zone transfrontalière dans les secteurs stratégiques et les secteurs à forte complémentarité

Domaine d'intervention

Soutien aux processus productifs respectueux de l’environnement et à l'utilisation rationnelle des ressources dans les PME


Dans le contexte de l’utilisation de pesticides plus respectueux de l’environnement, les lipopeptides sont des molécules très prometteuses. Les principaux objectifs du projet BIOPROD sont de lever les freins liés à la production industrielle de ces nouveaux biopesticides et des microorganismes producteurs. Ainsi, les actions menées dans ce projet seront : l’optimisation des conditions de production et de purification des molécules en développant, entre autres, des procédés innovants mettant en œuvre des méthodes de screening à haut débit, et le dimensionnement d’installations et la montée en échelle pour parvenir à une future production industrielle des lipopeptides. Ces deux approches techniques contribueront à la détermination d’un coût pour chaque molécule. Ces différentes actions seront complétées par une étude de marché transfrontalière visant à déterminer les pratiques et les attentes des distributeurs de produits phytosanitaires et des agriculteurs. Les résultats seront comparés, afin d’avoir une communication adaptée selon les territoires visant à promouvoir ces nouvelles molécules phytosanitaires, le résultat ultime de ce projet étant la mise sur le marché dans un avenir proche de celles-ci et de permettre ainsi une amélioration de la protection de l’environnement par l’utilisation de nouveaux biopesticides plus respectueux de la nature et des hommes.

Date de rapport 12-11-2020

Le projet BIOBROD du portefeuille SMARTBIOCONTROL (http://www.smartbiocontrol.eu) regroupe 8 partenaires de part et d'autre de la frontière franco-belge dont 5 Universités (Lille, ISA, Gembloux AgroBiotech, l'Université Catholique de Louvain et l'Université de Gand), un centre de recherche (MateriaNova), un pôle de compétitivité (Eurasanté) et une entreprise (Lipofabrik). L'objectif majeur du projet est de développer de nouvelles stratégies de production et de formulation de biopesticides faiblement toxiques. Les lipopeptides produits par Bacillus subtilis sont des biopesticides très prometteurs mais de nombreux freins restent à lever pour permettre leur utilisation. Le projet BIOPROD comprend ainsi plusieurs axes. Le premier axe consiste à développer de nouveaux procédés innovants permettant d’améliorer les taux de production des lipopeptides tout en réduisant les coûts de production, afin d’envisager la mise en place d’une production à échelle industrielle de ces biomolécules. Dans ce contexte, des travaux ont été menés d’une part pour optimiser les paramètres de production, grâce au génie génétique notamment et d’autre part pour développer des procédés de production innovants. Parmi ces derniers, les travaux sur le bioréacteur à film tombant se poursuivent et des essais prometteurs sur un nouveau réacteur de type airlift ont été réalisés. De plus, pour l’étape de séchage des molécules, l’atomisation semble être particulièrement efficace et économique. En parallèle, une montée en échelle du process est étudiée. Après la validation de production de mycosubtiline à l’échelle 300 litres, un nouvel essai de 3000 litres a permis de valider les résultats précédemment obtenus. Un second objectif du projet consiste à démontrer l'innocuité des biomolécules, afin de permettre d’envisager leur mise sur le marché. Les essais in vitro indiquent que les lipopeptides non formulés, seuls ou en mélange présentent une cytotoxicité acceptable pour les cellules de lignées humaines. Les premiers essais de biodégradabilité étaient satisfaisants mais ce point doit encore être approfondi. Plusieurs formulations de molécules ou plus directement des micro-organismes sont en cours d'études afin de potentialiser les activités de ces molécules lors de leur application aux champs. L’alginate semble être un matériau prometteur pour réaliser les différentes formulations. Des essais seront également réalisés afin d'étudier leur comportement lors de leur pulvérisation sur différentes plantes. Un produit formulé a déjà été validé et d’autres sont à l’étude. Enfin, l’optimisation des procédés de production et le développement d’un produit formulé doit s'accompagner si possible d'une mise sur le marché des biomolécules. Afin d’évaluer cette possibilité, une étude de marché est en cours : plusieurs entreprises cibles en transfrontalier ont été rencontrées afin de déterminer les pratiques et les attentes des distributeurs de produits phytosanitaires. Cette étude permettra une communication adaptée selon les territoires, visant la promotion de ces nouvelles molécules. Ainsi, une amélioration de la protection de l'environnement par l'utilisation de nouveaux biopesticides plus respectueux de la nature et des hommes sera possible. Depuis le début du projet, les premiers résultats scientifiques ont été publiés (5 publications) ou présentés à l'occasion de congrès internationaux (10 présentations orales et 6 posters). Deux conférences de presse, en Belgique et en France, et la publication d'articles dans la presse ont permis de communiquer autour des projets constitutifs du portefeuille SMARTBIOCONTROL.