Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

COFFEE

Informations clés

Opérateur chef de file

Beam Me Up (anciennement POP Place jusqu'au 07/10/2019)
Avenue de Bretagne 165
59000 Lille
FRANCE

Personne de contact :

Emmanuel Duvette

Date de début

01-10-2016

Date de fin

31-12-2020

Eléments budgétaires

Budget Total
1 468 967,57 €

Réseaux sociaux



Site Web

http://www.coffeecoworking.eu/





COFFEE

COworking Frontalier pour Futurs Entrepreneurs Européens

axe2

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Créer, valoriser et mutualiser conjointement des dispositifs de développement et d'accompagnement des PME à l'accès aux marchés

Domaine d'intervention

Emploi indépendant, entrepreneuriat et création d'entreprises, y compris les micro, petites et moyennes entreprises innovantes


Le projet COFFEE consiste à soutenir l’activité des centres de coworking via la mise en commun d’expériences et de partage de connaissances. On y retrouve quatre espaces de coworking wallons : ESCO (Tournai), Switch (Charleroi), The Cowork Factory (La Louvière) et Co-nnexion (Mons) et un espace de coworking français, Mutualab, situé à Lille. Le projet implique également deux centres de compétences : Technocité (Mons) et POP Place (Lille).
Le projet ambitionne de :
1. générer des collaborations transfrontalières entre des publics différents : demandeurs d’emploi, coworkers, entreprises ;
2. offrir davantage de visibilité aux acteurs économiques qui prendront place dans le projet ;
3. sensibiliser les entreprises de part et d’autre de la frontière au partage de connaissances et d’expériences ;
4. développer des synergies entre entreprises afin d’aborder de nouveaux marchés ensemble ;
5. contribuer au développement économique et à la création d’emplois. Concrètement, cette coopération transfrontalière s’appuiera sur des outils de gestion et de communication communs :
• Création d'un catalogue des compétences des coworkers;
• Mise en place d’un accompagnement transfrontalier des coworkers qui favorise la mixité et la mobilité des candidats ;
• Organisation d’événements créatifs et innovants favorisant la rencontre entre les publics de part et d’autre de la frontière pour renforcer les liens entre les tissus économiques ;
• Création d’outils de gestion et de suivi communs.

Date de rapport 18-05-2021

Le projet COFFEE a pour but de soutenir l’activité des centres de coworking situés de part et d’autre de la frontière franco-belge, via la mise en commun d’expériences et le partage de connaissances. Il réunit différents acteurs : Cinq espaces de coworking situés en Wallonie et dans le Nord de la France : ESCO (Tournai), Charleroi Entreprendre (Charleroi), Coworking La Louvière (La Louvière), Co-nnexion (Mons) et les espaces Wéreso de Lille (France). Deux centres de compétences : Technocité (Mons) et Beam me up (Lille). Le projet a été lancé en octobre 2016. Depuis, une série d’outils et d’actions ont été mis en place pour atteindre les objectifs initiaux ; l’idée étant de partir des besoins des coworkers et d’y répondre avec des propositions concrètes, comprenant systématiquement une dimension transfrontalière. Dès début 2017, nous avons construit le site web de partage de l’information, contenant à la fois l’agenda, le blog et le catalogue des compétences des coworkers. Il s’agit d’un des outils principaux du projet, qui va nous permettre de promouvoir les entreprises et collaborations transfrontalières sur toute la zone couverte et d’augmenter la visibilité des activités et des expertises des coworkers touchés par le programme. Le site web est accessible sur ce lien : http://coffeecoworking.eu Par ailleurs, les animations dans les lieux dédiés ont commencé en février 2017, rendant encore plus tangibles les effets du projet. A chaque fois, l’idée est de proposer des sujets pouvant intéresser l’ensemble des coworkers, et de favoriser la complémentarité, le réseautage et le mixage des approches et des publics, via des formats originaux. Au fur et à mesure de l’avancement du projet, nous avons organisé des animations transfrontalières, allant de la formation en passant par exemple par la découverte du concept de l’entreprise libérée. Nous organisons également régulièrement des speed datings afin de mixer les compétences des coworkers du réseau. Nous avons aussi réalisé la mise en place d’un collectif de communicants qui a pu voir le jour grâce au projet Coffee. Nous avons fait naître le Pass Coffee qui permet à tous les coworkers du projet de voyager d’un coworking à l’autre selon ses envies. Mais le projet Coffee, c’est aussi un travail de veille et partage de bonnes pratiques qui s’est intensifié au fil des mois car, en complément de la diffusion d’articles et d’études sur le coworking permettant d’enrichir la réflexion, nous avons mis en place des ateliers de formation pour les managers des espaces de coworking et les référents du projet afin de répondre au mieux au développement des compétences nécessaires pour la bonne réalisation des objectifs du projet. Un séminaire de découvertes s’est déroulé à Paris afin de se confronter à d’autres pratiques et d’autres expériences. Concernant la communication du projet, différents supports ont été établis pour toucher un maximum de public et donner de la visibilité au projet et aux coworkers : Réalisation d’une vidéo d’animation pour une présentation efficace et attrayante du projet ; Actualisation régulière du site internet (www.coffeecoworking.eu) et du blog ; Diffusion de contenus via les réseaux sociaux (Facebook et LinkedIn) + animation d’une chronique ‟Un.e coworkeur.se à la Une” ; Production d’une newsletter qui contribue à renforcer la communauté autour des valeurs de COFFEE ; Préparation de capsules vidéo sur le projet ; Réalisation de reportages photographiques autour des activités ; Présentation du projet et des coworkers via des événements extérieurs proposés dans les différents écosystèmes des partenaires. Dans le courant de l’année 2019, nous remanions notre module de travail pour l’accompagnement des entreprises (Extension de marchés pour les entrepreneurs et promotion de la mobilité des publics cibles) du projet Coffee pour coller à la réalité du terrain. En 2020, malgré la pandémie du Coronavirus, nous continuons d’avancer sur cette partie du projet pour laquelle nous serons amenés d’ici les semaines à venir à proposer un accompagnement individuel par un consultant pour certains de nos coworkers afin de développer leurs activités. Nous avons participé également à l’événement Hack in the wood, édition 2019. C’est un rendez-vous incontournable dans le domaine numérique. Nous y faisons de belles rencontres. Nous testons également la diffusion d’un de nos événements en direct sur Facebook. L’intervention de Jhon Jhon Dohmen, capitaine de l’équipe national belge de hockey, est suivie par presque 900 personnes à distance. La fin du semestre au début de cette année 2020 est marqué par la pandémie du Covid-19 qui a entraîné un confinement dans la plupart des pays européens à partir de la mi-mars (le 17 mars en France et le 18 mars en Belgique). Concrètement, tous les espaces de coworking du réseau Coffee ont été fermés à partir de ces dates-là et jusqu’à nouvel ordre. Les derniers mois que nous venons de vivre sont toujours marqués par la présence de la pandémie. Nous avons pris note du départ de Weréso Valenciennes, directement touché par les conséquences du Covid-19. Les contacts sociaux sont toujours mis à mal et nous ne circulons pas encore librement. Nous avons dès lors continué à travailler afin de trouver des solutions en réinventant notre manière de collaborer. Nous avons mis en place des formations filières métiers à distance et nous avons clôturé le marché pour 2 lots de notre cahier de charges relatif à l’accompagnement des entreprises dans le domaine juridique et celui du marketing digital. Nous sommes donc prêts à démarrer les accompagnements individuels dans ses branches. Nous avons aussi travaillé à mettre en œuvre des solutions afin de réinventer nos actions et de pouvoir les transposer en non présentiel. Tout en nous adaptant aux nouvelles normes sanitaires, nous avons également pris la décision de fixer un événement présentiel le 8/12/2020 afin de présenter notre partenaire français Weréso Lille. Ce 9e semestre va se clôturer prématurément à la suite de l’annonce de la faillite du chef de file Co-nnexion. Nous discutons avec l’équipe technique de la situation mais nous arrivons à la conclusion que le projet ne pourra perdurer sans le chef de file. Nous décidons de mettre un terme au projet Coffee en le clôturant. Nous regrettons cet arrêt d’autant plus que nous étions prêts pour démarrer les accompagnements de nos coworkers à travers le module 6 du programme. Nous sommes certains néanmoins que les contacts noués lors de la mise en œuvre de Coffee vont perdurer au-delà de sa clôture.