Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

Destination terrils

Informations clés

Opérateur chef de file

CPIE Chaîne des Terrils
Base 11/19 Bâtiment 5
62750 Loos-en-Gohelle
FRANCE

Personne de contact :

Stéphane DESREMAUX

Date de début

01-10-2017

Date de fin

31-03-2022

Eléments budgétaires

Budget Total
1 878 609,19 €

Réseaux sociaux



Site Web

https://www.destinationterrils.com/





Destination terrils

Destination Terrils.eu (ou comment favoriser un développement touristique raisonné et durable des terrils et assimilés).

axe3

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Valoriser et développer de manière innovante, créative et durable le patrimoine transfrontalier via le tourisme

Domaine d'intervention

Développement et promotion du potentiel touristique des espaces naturels


La fréquentation des terrils de l’arc minier franco-wallon par le public s’est nettement accrue. Ces derniers ont en effet gagné en popularité en devenant des lieux de découverte tant pour leur valeur écologique qu’historique et sociale. Plusieurs enjeux se dressent alors, notamment au regard de leur capacité d’accueil et leur pérennité. En effet, les terrils, sites industriels, n’ont pas été édifiés pour recevoir le public et une fréquentation non contrôlée pourrait mettre à mal le développement économique du territoire par l’interdiction d’accès à des sites devenus dangereux. Le projet transfrontalier Destination terrils vise à soutenir le développement touristique et économique de ce territoire tout en préservant l’intégrité et la patrimonialité des sites pour un développement durable. Pour ce faire, dans un premier temps une série d’indicateurs sont développés (fréquentation, biodiversité, vestiges de l’activité,…). Dans un deuxième temps, des schémas d’accueil sont développés pour garantir la pérennité de l’accès aux sites. Enfin, un portail internet et des outils numériques sont développés pour garantir l’accès à un plus grand nombre. 

Date de rapport 03-09-2021

Le projet Destination terrils, démarré le 1er Octobre 2017, s’inscrit dans cette dynamique touristique qui vise à favoriser l'attractivité et le développement touristique sur les terrils de l'arc minier franco-wallon tout en respectant la biodiversité, l'intégrité des sites et en conciliant les usages. Les opérateurs dont le CPIE Chaîne des Terrils est le chef de file, vont développer, au terme du projet, un portail Internet au service de cette ambition. On y découvrira les particularités, points d'intérêts, patrimoine minier, biodiversité mais aussi les moyens d'accéder aux terrils sélectionnés ainsi que les activités que l'on peut y faire, les chemins empruntables... Les partenaires du projet «Destination terrils» ont dans un premier temps mis en place différentes méthodologies d’inventaire du patrimoine naturel, historique et pittoresque qu’il est possible de rencontrer sur les terrils. Ces différentes méthodologies communes aux deux pays ont été le fruit de nombreuses réflexions discutées notamment lors des comités techniques entre partenaires. De cette première phase, a découlé la réalisation des inventaires sur de nombreux terrils entre 2018 et 2021, puis l’intégration des informations récoltées dans une base de données commune. Ces différents encodages en base permettent aujourd’hui de produire progressivement des cartes de sensibilité sur plusieurs terrils, dans le but de croiser les usages, la fréquentation et le patrimoine des terrils. Ces éléments ont déjà et continuent à susciter un grand intérêt auprès des gestionnaires et propriétaires de terrils. Ainsi, plusieurs terrils ont déjà bénéficié de conseils de gestion/aménagements pour minimiser les impacts notamment sur le patrimoine naturel. En parallèle à l’inventaire du patrimoine minier, un inventaire des usages sur les terrils ainsi que des services disponibles à proximité a également été réalisé et les informations récoltées sont venues enrichir la base de données. Pour mesurer la fréquentation sur les sites de la chaîne franco-wallonne et apporter des éléments de réponses sur les usages, une première campagne de comptage a été effectuée durant un an (saison 2018-2019) sur le site français du 11/19. 154 000 personnes ont été quantifiées. Puis un deuxième comptage a eu lieu sur le terril du Martinet à Roux (Belgique). Au total, 14 126 personnes y sont passées entre le 1er avril 2019 et le 31 mars 2020. Un troisième comptage est actuellement en cours sur le terril Albert 1er à La Louvière. Au total, sur ce semestre, ce sont 11 387 passages relevés entre le 25 juin 2020 et le 30 septembre 2020. En attendant la mise en ligne du portail sur lequel le travail inter-opérateur se poursuit (validation des templates),, les partenaires ont décidé dès le début du projet de créer un site Internet afin de faire connaître le projet à un maximum de personnes. Celui-ci totalise aujourd’hui plus de 4 188 visiteurs depuis le début du projet et 20 nouveaux abonnés à notre Newsletter (54 abonnés depuis le début du projet). Si ces deux outils constituent des moyens de communication privilégiés, de nombreux autres outils sont également utilisés régulièrement depuis le début du projet notamment à travers la production et la réalisation d’articles et d’interviews dans la presse, à la radio et à la télévision. Pour renforcer encore la visibilité du projet et mobiliser toujours plus d'acteurs du territoire suite à l'événement de lancement tenu le 18 mai 2018 sur le site emblématique du Martinet (Bassin minier de Charleroi), les partenaires ont organisé un deuxième événement (événement de mi-parcours) le 30 janvier 2020 au Louvre Lens. Ces deux manifestations ont été un vrai succès (plus de 100 personnes à chaque événement avec des retours souvent très positifs). Pour permettre encore un plus grand rayonnement de la «Destination terrils» mais aussi un meilleur accompagnement des publics sur le terrain, la première session de formation des ambassadeurs transfrontaliers des terrils s’est achevée et une seconde session s’est engagée pour 2020/2021. Plusieurs modules de formation communs entre Wallons et Français ont déjà été dispensés en salle comme en visioconférence. Le retour de nos ambassadeurs formés est positif et les Maisons et Offices de tourisme sont très intéressés. En plus de ces guides ambassadeurs, des visites guidées par audioguides sont également prévues pour les semestres prochains.