Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

EAL² / LV²

Informations clés

Opérateur chef de file

Groupe One
Siège d'exploitation
Rue de la station 69
7090 Braine-Le-Comte
BELGIQUE

Personne de contact :

Eveline Lambertz

Date de début

01-01-2020

Date de fin

31-12-2022

Eléments budgétaires

Budget Total
1 351 554,14 €

Réseaux sociaux



Site Web

https://eal2.eu/





EAL² / LV²

Entrepreneur alimentaire local / Employé alimentaire local

axe4

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Favoriser l'emploi et la mobilité transfrontalière des travailleurs et intégrer les marchés de l'emploi

Domaine d'intervention

Intégration durable sur le marché du travail des jeunes, en particulier ceux qui sont sans emploi et qui ne suivent ni enseignement ni formation, y compris les jeunes exposés à l'exclusion sociale et ceux issus de groupes marginalisés, en mettant not


La demande du marché transfrontalier pour des productions locales et de qualité ne cesse d'augmenter. Face à cette demande, de nouvelles opportunités et la création de nombreux projets économiques locaux (TPE) ont pu émerger. Des métiers nouveaux ou oubliés se créent (le maraîcher, l'éleveur ovin/caprin, le micro-transformateur légumes, lait, céréales, l'épicier zéro déchet et vrac, le commercial en circuit-court) et avec eux des besoins de qualification techniques (production, transformation, commercialisation), entrepreneuriales, salariales ou territoriales.
EAL²/ LV² souhaite mettre en place des formations qui répondront aux besoins de demain. Tout d’abord en adaptant les formations existantes aux besoins du marché et/ou en créant les modules manquants. Puis, en formant les demandeurs d'emplois et les conseillers à la création d'entreprise par exemple. L’objectif est de faciliter la rencontre entre l'offre et la demande sur le marché de l'emploi, en visant en particulier les publics jeunes, sans emploi, peu formés et victimes d’exclusion sociale.
Grâce à la coopération transfrontalière, ce projet permettra de doubler les possibilités de formation, de stage, les opportunités d'emplois, les accès aux installations et aux équipements de part et d’autre de la frontière, et de structurer un réseau transfrontalier de l'alimentation locale.
 

Date de rapport 07-12-2020

Des formations et actions adressant les métiers de l'alimentation durable, locale, artisanale se développent dans le bassin franco-belge depuis plusieurs années. Celles-ci font face à un défi inhérent : l’acquisition d’une dimension systémique nécessaire pour répondre aux challenges sociétaux actuels et aux évolutions rapides des métiers. Pour contribuer à lever ces freins, des acteurs de terrains territoriaux, techniques, de l’entreprenariat ou encore de l’emploi ont créés le projet Entrepreneur / Employé alimentaire local (EAL²). EAL² est un projet INTERREG de coopération France-Wallonie dont l’objectif est de mettre en place un parcours transfrontalier vers la mise à l’emploi à destination des demandeurs d’emplois et d'employeurs qui répondra aux besoins de demain dans les métiers de l’alimentation durable. Concrètement, le projet EAL², c’est : •Plusieurs métiers vises : maraîcher, micro-transformateur légumes, éleveur ovin et caprin, transformateur laitier, paysan-meunier-boulanger, épicier bio et vrac et vendeur en circuit-court. •3 profils : Futur entrepreneur, Futur employé, employeurs actuels •59 sessions de sensibilisation/formations/accompagnements conjointes, pour Belges et Français confondus. •8 mises en réseau-rencontres employés-employeurs ; •430 personnes formées ; •2 vitrines permettant la rencontre sur le marché de l'emploi alimentaire local : une plateforme virtuelle et un salon de l'emploi. Dans ce cadre, le projet EAL² se dessine à travers deux grandes étapes : 1)Diagnostic territorial et design du parcours transfrontalier (2020): 2)Mise en œuvre du parcours (2021-2022) : A l'heure actuelle, tous les opérateurs (Centre de compétence secteurs verts, CARAH, HD Gestion, Groupe One, A petits pas, Initiatives Paysannes, AREFIE, EPLEFPA Douai, GEIQ des Flandres) se sont penchés sur la première étape en fonction de leurs compétences. 13 métiers-domaines d’activités ont été analysés via de la recherche bibliographique et des enquêtes qualitatives (maraîchage, arboriculture, plantes médicinales, transformation légumes et fruits, élevage ovin, élevage caprin, transformation lait, épicier bio et vrac, commercialisation en circuit-court, brasserie, paysan - meunier, boulanger, viticulture). Les opérateurs ont également commencer à se rassembler en plus petits groupe de travail en fonction de la thématique afin d’intégrer les premiers éléments du diagnostic et développer concrètement les modules du parcours et l'aspect transfrontalier (formations en commun, mutualisation matériels, formateurs, visites BE-FR, lieux de stages BE-FR, intégration réglementations et spécificités régionales, etc). Les tables-rondes qui étaient prévues dans le premier semestre sont reportées en octobre pour cause de coronavirus. Des premiers contacts avec des partenaires potentiels ont également été pris en vue d'étoffer le parcours transfrontalier. Enfin, Groupe One et l’AREFIE ont collaborés ensemble pour réaliser la diffusion du projet. Les premières actions ont été de développer un plan de communication et de sortir les cahiers des charges pour le développement du site internet, des vidéos de promotions, des supports de communication et des évènements. Les premiers délivrables seront prévus dans le second semestre.