Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

ECOSYSTEM

Informations clés

Opérateur chef de file

GDON FLANDRE MARITIME
Place du Marché aux Chevaux 30
59630 BOURBOURG
FRANCE

Personne de contact :

Sylvie MILLIOT

Date de début

01-10-2016

Date de fin

30-09-2021

Eléments budgétaires

Budget Total
2 321 537,91 €





ECOSYSTEM

Améliorer les écosystèmes aquatiques transfrontaliers

axe3

Catégorie

Portefeuille de projets

Objectif spécifique du programme

Développer la gestion intégrée et durable des ressources naturelles et des écosystèmes transfrontaliers

Domaine d'intervention

Protection et amélioration de la biodiversité, protection de la nature et infrastructure verte


L’Europe a mis en place plusieurs directives relatives à la gestion de l’eau. Les partenaires du projet ECOSYSTEM travaillent dans les quatre années qui viennent sur la même problématique de la sauvegarde de la biodiversité et du bon fonctionnement écologique des cours d’eau. Le territoire franco-allemand regroupe les bassins hydrographiques comme les zones de polders, mais aussi les bassins transfrontaliers comme l’Yser et la Lys et ses affluents. Dans le projet ECOSYSTEM, les partenaires mènent une communication adaptée pour la population locale, développent des outils numériques innovants pour améliorer la gestion, luttent contre les plantes et animaux invasifs et réalisent des actions de restauration des écosystèmes aquatiques transfrontaliers.

Date de rapport 12-03-2021

Le 26 septembre 2016 a eu lieu le comité de lancement du projet INTERREG V : le projet ECOSYSTEM. Ce dernier rassemble le GDON FLANDRE MARITIME, l’USAN, la Province de Flandre Occidentale, le Service de piégeage de la Province de Flandre orientale (RATO vzw) et la Société Flamande pour l’Environnement (VMM). Ces opérateurs travaillent conjointement depuis le 1er octobre 2016 sur le projet ECOSYSTEM, dont le but est de préserver et restaurer les écosystèmes aquatiques transfrontaliers sur leurs territoires. A l’occasion de la manifestation de lancement de ce projet du 10 février 2017, les partenaires ont présenté les actions qui seront menées et leurs attentes. Afin d’obtenir une meilleure organisation des modules de travail du projet, les partenaires ont mis en place des groupes de travail qui se réunissent régulièrement et sont composés d’au moins un membre de chaque opérateur. Parallèlement le partenaire chef de file a mis à disposition du personnel, notamment Sylvie MILLIOT, responsable administrative afin d’assurer le suivi et la gestion administrative et financière du projet. Des comités d’accompagnement transfrontaliers sont organisés tous les semestres, lors desquels ils ont présenté les actions en cours de réalisation et celles déjà effectuées. Au cours de la 1ère année du projet, les partenaires se sont attachés à développer et mettre en place une application numérique « ECOSYSTEM » pour smartphone et une base de données qui permet d’évaluer et de cartographier les résultats des actions de restauration et d’amélioration des écosystèmes aquatiques transfrontaliers et de localiser les espèces invasives. Par ailleurs l’équipe de piégeurs de la VMM a procédé à une campagne d’observation des espèces invasives végétales et animales le long des cours d’eau transfrontaliers en France et en Belgique au cours des mois de juin et juillet 2017, 2018 et 2019. Ces constatations ont permis d’élargir la liste des espèces qui sont intégrées dans l’application numérique et sur le backoffice permettant la mise en ligne d’une carte transfrontalière sur le site internet INTERREG-ECOSYSTEM.EU. Elles ont aussi permis de repérer la présence d’espèces invasives et de s’organiser pour mettre en place des actions de lutte conjointes. La liste des espèces retenues pour les actions du projet est : Espèces animales : Erismature Rousse - rat gris - Rat musqué - Corbeau familier - Écureuil gris - Tamia de Sibérie - écureuil de Pallas - Ecureuil fauve - Raton laveur - Coati roux - grenouille-taureau - Goujon de l'Amour -Tortue de Floride - écrevisse signal - Écrevisse américaine - Écrevisse à pinces bleues - Écrevisse de Louisiane – Ibis Sacré - Muntjac de Chine - Mangouste - Ragondin - crabe chinois - Goujon de chine - Le frelon asiatique - Oie rustique - Bernache du Canada - Oie cendrée - Bernache Nonnette - L'Ouette d'Egypte - Martre - castor/bièvre - Brochet Espèces végétales : Jacinthe d'eau - Elodée crépue - Faux Arum - Balsamine de l'Himalaya - Berce du Caucase – Grande camomille - Hydrocotyle fausse-renoncule - Jussie à grandes fleurs - Myriophylle du Brésil – Renouée perfoliée - Cabombe de Caroline - Séneçon en arbre/ Bacchante de Virginie - Le butome à ombelle - Renouée du Japon Afin d’aider les techniciens à reconnaitre certaines espèces invasives animales et les techniques de lutte, le RATO vzw a organisé une première journée de formation dans leurs locaux à GAND le 23 octobre 2017. Une autre session de formation a été organisée au mois de juin 2018 à BAILLEUL pour la reconnaissance des espèces invasives végétales. Une première visite de terrain a été organisée par l’USAN le 1er juin 2017 autour de la Ville d’Hazebrouck afin de visualiser les endroits où sont prévus les travaux d’aménagement écologique pour l’amélioration des écosystèmes aquatiques transfrontaliers. Une autre visite de chantier a été organisée par la Province de Flandre occidentale le 8 octobre 2018 sur le site du Dikkebusvijver. Cette visite a permis de constater l’avancée des travaux sur cet étang qui représente une importante réserve d’eau potable en Belgique. Parallèlement à ces actions, le projet ECOSYSTEM étant un projet constitutif du portefeuille de projets FLANDRIA RHEI, le chef de file participe aux réunions et aux manifestations organisées par les coordinatrices de ce dernier. Aussi un petit film destiné aux réseaux sociaux a été créé et mis en ligne afin de faire connaitre le projet ECOSYSTEM. Un autre film a été réalisé sur le terrain afin de présenter le projet ECOSYSTEM lors de la manifestation de lancement du projet FLANDRIA RHEI.