Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

HIS2R

Informations clés

Opérateur chef de file

Administration de l'Action Sociale, de la Santé et du Logement de la Province de Namur
Rue Martine Bourtonbourt 2
5000 Namur
BELGIQUE

Personne de contact :

Myriam GOUMET

Date de début

01-01-2019

Date de fin

30-06-2022

Eléments budgétaires

Budget Total
1 006 289,13 €

Réseaux sociaux



Site Web

https://www.his2r-interreg.eu/





HIS2R

Health in smart rurality - reviewed

axe4

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Renforcer et pérenniser la mise en réseau et l'offre de services transfrontaliers à la population en matière sanitaire

Domaine d'intervention

Amélioration de l’accès à des services abordables, durables et de qualité, y compris les soins de santé et les services sociaux d’intérêt général


Une part importante de la population âgée des zones rurales transfrontalières souffre de maladies chroniques pouvant entrainer un déclin fonctionnel et un besoin en soins coordonnés. Le projet HIS2R, centré sur la Zone des Ardennes, vise à améliorer la santé des patients chroniques, le confort et la collaboration des prestataires, à réduire les coûts pour le patient et pour la sécurité sociale. Il vise en outre à optimiser la coordination des soins à l'échelle transfrontalière en zone rurale, avec l'appui de nouvelles technologies (objets connectés et transmission efficace et sécurisée de l'information). Les patients souffrant d'insuffisance cardiaque chronique ou de bronchopathie chronique obstructive sont équipés d'un dispositif permettant de recueillir et transmettre des informations de santé et alertes, de manière sécurisée aux soignants. Un système de télé-vigilance et case managers permet de réagir en temps réel aux alertes. Les données du patient sont consultables de part et d'autre de la frontière. 

Date de rapport 26-11-2021

Durant les deux premières années du projet HIS2R, l’ensemble des opérateurs a établi un processus de travail transfrontalier et une solide coopération franco-belge s’est installée malgré la sortie et l’entrée de plusieurs partenaires en cours de projet. Une identité visuelle a été élaborée et diffusée à travers des outils de communication destinés tant au grand public qu’aux spécialistes. Ces derniers ont été présentés lors de différents événements de part et d’autres de la frontière. Un site internet (https://www.his2r-interreg.eu/), une page Facebook ainsi qu’un groupe LinkedIn ont été mis en ligne et sont régulièrement alimentés par les acteurs du projet. Deux protocoles de recherche ont été établis. Le protocole relatif aux focus group et le protocole principal qui a été validé par le comité éthique belge en juin 2020 et français en décembre 2020. Une note d’information et de consentement du patient a également été élaborée. Différentes analyses de littérature dont une bibliographie des sources inspirantes et un état de l’art des objets connectés en télémédecine ont été effectués afin d'établir notamment le contexte dans les protocoles d’étude. Différents focus groups transfrontaliers regroupant patients, aidants proches et prestataires de soins ainsi que plusieurs sondages en ligne, enquête et questionnaires ont été mis en place et méthodiquement distribués afin de définir le cadre du projet et de le faire correspondre le plus possible aux besoins du terrain. Un travail conséquent a été entrepris par l’ensemble des institutions partenaires afin de régulariser la protection des données personnelles traitées et ceci a abouti à la signature des conventions de sous-traitance lors du 1er semestre 2021. Une fois obtenue par l’URCA l’autorisation de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL), le recrutement des patients sous protocole français a pu se finaliser. Le retard accumulé sur le dossier RGPD ainsi que l’impact important de l’épidémie Covid-19 ont amené à la réduction de la période de suivi médical des patients de 12 à 6 mois. Après une première phase de formation de l’infirmier case manager back-up en juillet 2020, une seconde phase de cette formation, concernant le coaching téléphonique, a été dispensée lors du premier semestre 2021. Suite aux démissions du premier case manager, fin juin une nouvelle case-manager à temps plein est recrutée et formée pour commencer le suivi médical des 21 patients ayant accepté de participer au projet.