Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

NanoCardio

Informations clés

Opérateur chef de file

Université de Mons (UMONS)
Place du Parc 20
7000 Mons
BELGIQUE

Personne de contact :

Sophie Laurent

Date de début

01-01-2017

Date de fin

30-06-2021

Eléments budgétaires

Budget Total
1 602 677,86 €

Réseaux sociaux



Site Web

http://nanocardio.eu/





NanoCardio

Détection de plaques athéroscléreuses par IRM et imagerie optique

axe1

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Accroissement de la recherche et de l'innovation de la zone transfrontalière dans les secteurs stratégiques et les secteurs à forte complémentarité

Domaine d'intervention

Transfert de technologies et coopération entre universités et entreprises, principalement au profit des PME


Les accidents cardiovasculaires liés aux maladies coronariennes restent la principale cause de mortalité et de morbidité à travers le monde. La zone transfrontalière franco-belge n’échappe en effet pas à cette réalité, les cardiopathies constituant l’essentiel des décès cardiovasculaires de la zone (36% chez les hommes et les 24% chez les femmes). Les troubles associés à ces cardiopathies sont liés au développement de l’athérosclérose, une accumulation de lipides, glucides complexes et autres dépôts pouvant boucher les artères et empêcher la circulation sanguine. Le but du projet NanoCardio est de développer une molécule qui, injectée par voie intraveineuse chez le patient, permettra de détecter et d’analyser par IRM et imagerie optique les plaques athéroscléreuses. NanoCardio propose alors de détecter les plaques instables ainsi que leur taille, et de déterminer leur composition chimique. Pour atteindre cet objectif, le projet veut entreprendre le développement de sondes magnéto-optiques ciblant les plaques athéroscléreuses. Il s’agira de nanoparticules équipées d’agents de contraste pour la détection en imagerie, et d’un système de reconnaissance de la plaque. L’approche transfrontalière dans le cadre de ce projet permet de renforcer la collaboration entre des équipes aux savoirs et savoir-faire complémentaires. L’intérêt est aussi de profiter de la proximité géographique entre les parties prenantes pour mener des projets plus ambitieux.

Date de rapport 11-06-2021

Les opérateurs rémois (URCA) et montois (UMONS) du projet NanoCardio (www.nanocardio.eu) ont développé depuis le début du projet les voies de synthèses permettant l'obtention de sondes magnétiques capables d’améliorer la visualisation des vaisseaux sanguins par imagerie par résonance magnétique (IRM). Deux sondes magnétiques, surnommées G1-4GdDO3A et G1-4GdDOTAGA, ont été synthétisées et caractérisées par ces opérateurs. Ces sondes ont ensuite été étudiées sur le petit animal par les opérateurs associés du CHU Ambroise Paré et du Centre de Microscopie et d’Imagerie Moléculaire (CMMI). Ces études ont permis à ces opérateurs d’adapter les conditions d’injections de ces sondes afin d’évaluer leur comportement in vivo et d’obtenir une visualisation optimale des vaisseaux sanguins. De plus, l’UGENT a également participé à l’étude toxicologique de ces sondes, et a démontré leur caractère inoffensif . Suite à ces résultats, les opérateurs rémois et montois du projet ont ensuite voulu coupler ces sondes IRM avec des dérivés fluorescents dans le but d’obtenir un diagnostic renforcé par la combinaison du diagnostic IRM avec une deuxième modalité : l’imagerie optique. Dans ce but, plusieurs systèmes ont été développé (nanoparticules d’oxyde de fer, nanoparticules de silice). La détection de plaques d’athérosclérose aux moyens de ces systèmes a été réalisée par les méthodes d’imagerie, et également par confirmation au moyen de méthodes histologiques. NanoCardio continue également sa démarche de sensibilisation aux maladies cardiovasculaires via son site internet (www.nanocardio.eu) et ses différents réseaux sociaux. Après avoir atteint le cap symbolique des 500 followers sur sa page Facebook, NanoCardio maintient sa communication active dans le domaine général de la santé. La visibilité générale du projet a été également été accrue sur les autres réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter) par la publication fréquente de conseils santé ou d’autres rubriques en lien avec les activités du projet. Depuis son début, les opérateurs du projet NanoCardio ont également été actifs dans la communication par leurs participations à de multiples événements, axés soit vers le grand public (Printemps des sciences, Événements Interreg, Mardi des chercheurs), soit vers la communauté scientifique (colloques nationaux et internationaux tels que SFNano, C’Nano, les journées GDR-AIM, les journées de l’EDT-CHIM…).