Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

TRANSMOBIL

Informations clés

Opérateur chef de file

Provincie West Vlaanderen
Streekhuis Westhoek
Woumenweg 100
8600 Diksmuide
BELGIQUE

Personne de contact :

Philip Konings

Date de début

01-04-2018

Date de fin

31-03-2022

Eléments budgétaires

Budget Total
3 603 785,23 €

Réseaux sociaux



Site Web

https://www.transmobil.be/fr/portail/294/index.html





TRANSMOBIL

Améliorer les services de mobilité dans la zone rurale transfrontalière

axe4

Catégorie

Portefeuille de projets

Objectif spécifique du programme

Renforcer et pérenniser la mise en réseau et l'offre de services transfrontaliers à la population en matière sociale

Domaine d'intervention

Initiatives de développement local menées par les acteurs locaux dans les zones urbaines et rurales


Le projet souhaite favoriser la mobilité des populations dans le territoire rural transfrontalier où il existe peu ou pas d'alternatives à la voiture individuelle. Il vise à apporter de nouvelles solutions en matière de mobilité et ce en particulier pour les populations ne possédant pas de voiture individuelle ou simplement celles ouvertes à un mode de vie plus durable. 
Avec la réalisation d'un réseau transfrontalier de pôles, le projet souhaite développer de nouvelles formes de services de mobilité, dans les centres des villages et villes, combinant ces services de transport à des services sociaux et commerciaux. En même temps, le projet améliore l'information aux voyageurs pour les habitants du territoire transfrontalier à travers la carte transfrontalière actualisée des transports en commun. Le projet étudie également la mise en place d'une centrale 'mobilité' transfrontalière. Pour terminer, TRANSMOBIL souhaite améliorer les connaissances des différents acteurs ayant des compétences dans le domaine de la mobilité dans les territoires ruraux où les services de mobilité, notamment transfrontaliers, ont généralement été peu étudiés. 
Une étude sur les connexions de lignes existantes et sur les liaisons transfrontalières potentielles permet aux acteurs du domaine de la mobilité de mieux connaître les problématiques et opportunités partagées et propres à leur territoire. A travers le pôle 'mobilité', ils pourront dialoguer, mutualiser leur expertise et moyens pour faire émerger des solutions concrètes communes permettant d'améliorer les services de mobilité pour la population.

 

Date de rapport 15-06-2021

Dans le Westhoek transfrontalier, les transports en commun sont peu développés, les liaisons transfrontalières quasi inexistantes et il n’existe que peu, voire pas d’alternatives à la voiture individuelle. TRANSMOBIL entend offrir aux habitants du territoire frontalier des possibilités pour permettre une plus grande mobilité. A cet effet, le projet met en place un réseau transfrontalier de «hubs». Ce sont des endroits dans les villages et les villes, où les habitants ont accès à des services dans le domaine de la mobilité en même temps qu’à des services sociaux et commerciaux. Qu’est-ce que cela représente concrètement ? Certains hubs proposeront la location de vélos et une épicerie locale où faire ses courses. D’autres permettront de prendre un taxi jusqu'à l'arrêt d'autobus le plus proche de l'autre côté de la frontière. En attendant le taxi, on pourra déguster un café en faisant un brin de causette avec quelques habitants du quartier. Les habitants et utilisateurs sont impliqués dans le projet afin qu’ils puissent donner leur avis sur les hubs et les utiliser activement. Ils reçoivent également des informations et des idées pour qu’ils puissent laisser leur voiture au garage tout en découvrant de nouvelles formes de mobilité. Le réseau de hubs sera doté d'une carte actualisée de la mobilité transfrontalière, qui sera mise à la disposition de tous les utilisateurs. Le projet examinera également la faisabilité d'une centrale de mobilité transfrontalière. Celle-ci permettrait aux voyageurs de consulter en ligne l'offre de mobilité dans leur région frontalière. Afin d'assurer le bon déroulement de la démarche, le projet s'appuie sur une plate-forme de connaissances transfrontalière, qui rassemble toutes les connaissances nécessaires auprès d'experts, de fonctionnaires, d'acteurs compétents et impliqués, bref de l’ensemble des acteurs disposant de connaissances sur la mobilité de part et d’autre de la frontière. Le projet a débuté officiellement le 1/4/18 et il a été lancé le 14/6/18 à la gare de Bailleul. L'opération a été entravée au cours de ce semestre par la crise sanitaire de Covid-19. En raison du confinement et d'autres mesures imposées par les gouvernements, des activités prévues ont dû être reportées ou annulées. Les réunions physiques ont été remplacées par des réunions virtuelles. Jusqu’à aujourd’hui, l'accent a été mis sur 4 activités liées à l'objectif central du projet ainsi que sur la poursuite de la structuration administrative du projet. 1.Structuration administrative du projet: Le fonctionnement des Groupes de Travail a été optimisé et les thèmes à traiter ont été clairement définis. La structure est sur le point de permettre une mise en œuvre efficace. 2.Sensibilisation et communication transfrontalières: Le site web a été mis à jour de façon structurée et régulière. Sur la page d'accueil, une carte interactive de la région frontalière a été ajoutée. La plate-forme Internet S-Pass est utilisée comme un moyen de communication transfrontalier qui simplifie et stimule la coopération et la communication. Transmobil participe à l'initiative du projet-cadre Flandria Rhei pour réaliser un film documentaire sur la région transfrontalière. Le tournage s'est fait avec le réalisateur. Un plan de communication stratégique a été élaboré avec tous les partenaires. Son objectif est de structurer les actions de communication et d'assurer le renforcement mutuel des actions des différents partenaires. Communiquer ensemble devrait mettre en évidence la nature transfrontalière du projet. 3.Analyse transfrontalière: La recherche des données source disponibles sur la mobilité et les déplacements à l'intérieur de la zone transfrontalière a été poursuivie et affinée. Outre les chiffres et les données sur l'utilisation des liaisons bus et train, des informations ont été recueillies sur les autres modes de transport, en particulier concernant les déplacements transfrontaliers. Le fiche info "train" a toutes été finalisées. Les fiches d'information "organisation de la mobilité", "déplacements domicile-travail", "enquête sur les déplacements" et "covoiturage" ont été complétées. Elles Les fiches constituent un outil d'information important pour les habitants de la zone et les usagers de la mobilité. La collecte de données dans le cadre de la mission d'étude "big data / flux transfrontaliers" lancée (avec les opérateurs Proximus et Orange) a été optimisée et se déroule sans problème. Le partenaire AUD a effectué les premiers tests pour cartographier les mouvements des personnes dans la région frontalière sur la base du suivi des téléphones portables. La création effective de liaisons transfrontalières est un objectif fondamental de Transmobil. Notre participation à la consultation de la région de transport du Westhoek a permis de lancer un projet pilote dans le cadre duquel deux lignes de bus transfrontalières seront mises en place (Poperinge-Hazebrouck et Ypres-Armentières). Nous participons au projet « Masterplan Fiets Westhoek » (schéma directeur vélo Westhoek), dans lequel sont intégrés les aspects transfrontaliers (liaisons potentielles à vélo telles que Hondschoote - Leisele et Bray-Dunes - La Panne, articulation avec des initiatives françaises telles que les "Schémas Directeur Vélo"...). Le Groupe de Travail ‘Connections’ a étudié si les anciens lits de chemin de fer pouvaient être des itinéraires potentiels pour les liaisons à vélo entre les hubs situés de part et d'autre de la frontière. 4.Réseau transfrontalier de hubs: Les partenaires ont poursuivi le développement des hubs sur leur territoire ainsi que leur aménagement en fonction des objectifs fonctionnels (hubs vélo, hubs de gare, hubs de village, hubs socio-économiques...). Au fur et à mesure de l'avancement des travaux, les hubs seront reliés entre eux au sein d’un réseau transfrontalier, en tenant compte des groupes fonctionnels auxquels ils appartiennent. A La Panne, Coxyde et Furnes, le dispositif de vélos partagés (60 vélos partagés sur 6 sites) est devenu opérationnel. Le dispositif sera encore étendu dans le nord du Westhoek et une extension transfrontalière (Hondschoote, Bray-Dunes) est à l'étude. En fonction de l'aménagement futur du hub d'Oostvleteren, il y a eu une séance de cocréation avec la population. Un bureau d'études examine l'équipement du hub de Krombeke. Un concours d'architecture a été organisé pour les hubs de la CCFI. Unbe demande d’offre a été lancé pour les hubs de la CCHF. Pour plus d’informations: www.transmobil.be. Pour toute question: philip.konings@west-vlaanderen.be.