Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

TRANSPORT

Informations clés

Opérateur chef de file

Université de Mons
Place du Parc 20
7000 Mons
BELGIQUE

Personne de contact :

Marc Poorteman

Date de début

01-10-2016

Date de fin

30-09-2021

Eléments budgétaires

Budget Total
2 200 889,58 €

Site Web

http://www.transport-interreg.eu/





TRANSPORT

Réseau TRANSfrontalier pour le développement de revêtements sol-gel POReux sur métaux pour applications Tribologiques

axe1

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Accroissement de la recherche et de l'innovation de la zone transfrontalière dans les secteurs stratégiques et les secteurs à forte complémentarité

Domaine d'intervention

Transfert de technologies et coopération entre universités et entreprises, principalement au profit des PME


Les secteurs du transport tels que l’aéronautique, l’aérospatial, le ferroviaire ou encore l’automobile sont des secteurs très développés de part et d’autre de la zone frontalière. La qualité (longévité et fiabilité) des pièces métalliques leur est alors primordiale, celles-ci devant résister aux frottements, à l’usure, à la corrosion et à de fortes contraintes de températures. Les matériaux performants existants sont souvent onéreux, et ne répondent pas aux besoins des industriels car ils ne combinent pas la résistance à l’usure et à la corrosion. Dès lors, la demande du marché est très forte pour des pièces plus performantes, moins onéreuses, et qui seront résistantes à la fois aux phénomènes d’usures et de corrosion. Dans ce contexte, le projet TRANSPORT vise à développer des revêtements céramiques poreux par voie sol gel déposés sur des substrats métalliques. Ces revêtements contiendront à la fois des lubrifiants (liquides ou solides) et des inhibiteurs de corrosion en vue d’obtenir des matériaux à haute performance, durables et résistants dans toutes les applications où les pièces métalliques sont soumises à des frottements et contraintes. Les actions principales seront de mettre en œuvre et de tester ces pièces, d’abord à l’échelle laboratoire, puis à l’échelle pilote, pour ensuite développer des solutions répondant aux attentes du marché via une démarche collaborative fortement orientée vers l’applicatif en associant dès le départ les partenaires industriels demandeurs.

Date de rapport 02-08-2021

L'évènement de lancement du projet Transport a eu lieu le 23 octobre 2017 à Materia Nova (site de Ghislenghien) afin de présenter le projet au public cible. En ce qui concerne l'état d'avancement des travaux, les substrats - base acier galvanisé, inox, titane et aluminium - ont été définis, acquis auprès des partenaires industriels et distribués à tous les collaborateurs. Les précurseurs de revêtements inorganiques (sol-gel) ont été définis, appliqués puis caractérisés par les opérateurs concernés. Les premiers composés envisagés pour améliorer les résistances à la corrosion (par "auto-cicatrisation") ou au frottement (par "autolubrification") ont été définis. Au cours du temps, la sélection des précurseurs a été adaptée afin d'optimaliser les performances d'un point de vue résistance à la corrosion (UMONS) - effet barrière - et propriétés tribologiques (UPHF-LMCPA) - par incorporation de lubrifiants. Les travaux concernant le procédé sol-gel - toujours appliqués sur les mêmes types de substrats - ont permis d'avancer dans le développement de gels avec une porosité contrôlée, d'une part, et des gels incorporant des inhibiteurs, d'autre part. Ces gels, appliqués sur les substrats, ont été caractérisés d'un point de vu résistance à la corrosion (UMONS) et tribologique (ENSAM-UPHF). Les propriétés mécaniques ont été évalués par nanoindentation (ENSAM-ULille). Le dispositif de mesure de la tribologie a été adapté afin d'améliorer ses performances. Les mesures par tribologie et tribocorrosion ont été complétées par des contrôles acoustiques des surfaces (UPHF-IEMN). Les résultats obtenus sur acier galvanisé se sont avérés particulièrement encourageants d'un point de vue résistance à la corrosion et le type de revêtement développé a été transposé sur l'acier inox (UMONS-ENSAM) traité par un industriel de la zone de différentes manières (électro-polissage, électro-ondulation). Les revêtements à base de titane sont exempts de défauts, avec une méso-porosité contrôlée (UPHF-LMCPA). Les sol-gels appliqués sur substrat d’aluminium utilisé dans l’aéronautique, pré-traité par PEO (Plasma Electrolytic Oxydation), présentent une résistance à la corrosion améliorée et maintiennent leurs propriétés tribologiques. La transposition de l'application des formulations sol-gel par spray (Materia Nova), plus proche d'une industrialisation a progressé et conduit au développement de nouvelles formulations sol-gel prometteuses pour améliorer les propriétés en tribocorrosion. Les essais en tribocorrosion après application d'un gel UMONS sur acier inox se sont avérés très prometteuses, mettant en exergue le rôle du substrat et de son état de surface conditionnant le comportement en tribocorrosion. Un test labo combinant la méthode d'étude de la corrosion à l'échelle microscopique, la SVET, a été combinée avec un outil permettant de rainurer la surface en même temps, grâce à une collaboration UMONS-ENSAM. Des voies de communication ont été créées afin de divulguer les informations et le progrès du projet Transport. A cet effet, un site web a été créé : http://www.transport-interreg.eu/ . Un accès au site intranet, donnant accès à la documentation leur réservé, a été donné aux parrains du projet. Une téléconférence de formation transfrontalière intitulé "Etude des propriétés anti-corrosion et tribologiques de revêtements appliqués sur des substrats métalliques" a été organisée le 11 décembre 2020.