Programme de coopération transfrontalière

avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional

TransVert

Informations clés

Opérateur chef de file

Commission de gestion du Parc naturel des Plaines de l'Escaut
Rue des Sapins 31
7603 BON-SECOURS
BELGIQUE

Personne de contact :

REINOLD LEPLAT

Date de début

01-04-2020

Date de fin

31-12-2022

Eléments budgétaires

Budget Total
1 195 761,80 €

Site Web

http://plainesdelescaut.be/wikipnpe/?TransVert





TransVert

Favoriser la coopération transfrontalière de l’insertion professionnelle autour de la gestion de la nature, des espaces verts et du paysage

axe4

Catégorie

Projet

Objectif spécifique du programme

Renforcer et pérenniser la mise en réseau et l'offre de services transfrontaliers à la population en matière sociale

Domaine d'intervention

Accès à l’emploi pour les demandeurs d’emploi et les personnes inactives, en particulier les chômeurs de longue durée et les personnes éloignées du marché du travail, notamment grâce à des initiatives locales pour l’emploi et le soutien à la mobilité


Les dispositifs destinés à favoriser l'insertion professionnelle de publics très éloignés de l'emploi sont organisés nationalement. Pourtant, il existe de nombreuses opportunités d’emploi proches géographiquement, de part et d’autre de la frontière. 
Le projet vise la mise en place d’un parcours transfrontalier de formation et d'insertion socio-professionnelle, par la réalisation de chantiers s’inscrivant dans l'optique du Parc naturel régional Scarpe-Escaut (FR) et du Parc naturel des Plaines de l'Escaut (BE). 
Ceux-ci sont organisés sur la thématique de la gestion des milieux naturels, la gestion différenciée, des travaux destinés à favoriser l'accueil de la faune et de la flore sauvages, l'entretien de circuits de randonnée, la restauration et l'entretien de petits patrimoines ou encore l’aménagement du cadre de vie.
Une formation transfrontalière professionnelle "ouvrier de la nature/éco-cantonnier » pour les demandeurs d'emploi belges et français peu qualifiés est proposée. 
Le projet prévoit également l’animation d’une plateforme transfrontalière des acteurs des filières d'insertion professionnelle, en amont et en aval du parcours d'insertion. 

 

Date de rapport 09-03-2022

Le projet a débuté le 1er avril 2020 dans un contexte tout à fait particulier lié à la crise sanitaire. Malgré ces conditions et restrictions liées qui impactent de nombreuses modalités d'organisation, les premiers chantiers ont pu démarrer au début du mois de juillet 2020. Ils ont alterné et expérimenté des équipes « mixtes » intégrant de chaque côté de la frontière des apprenants français et wallons et des chantiers menés en commun, rassemblant, sur un site, les 2 équipes. Cette étape rapidement rendue opérationnelle a été précédée par un travail important de coordination entre les opérateurs pour à la fois procéder au "recrutement" des apprenants, adapter et régler les aspects administratifs (assurances, contrats...), mobiliser les équipements et matériels nécessaires... Le parcours d'insertion est envisagé dans le cadre d'un travail autour de référentiels et de méthodologies communes, tenant compte des disparités importantes entre les deux versants, sur cette thématique. La 1ère étape est de « confronter » les systèmes existants de part et d’autre, et les manquements en matière de référentiels existants par rapport à la spécificité de la démarche d’insertion proposée par le projet, avant d’envisager l’élaboration d’outils communs. Un suivi socio-professionnel et une remédiation accompagnent l'apprentissage de terrain assurés par 2 formateurs "encadrants". Les activités consistent en de nombreuses actions de gestion qui ont pour trait commun de favoriser la biodiversité, de contribuer à améliorer les paysages et le cadre de vie (débroussaillage, fauche, gestion de plantes invasives, abattage d'arbres dangereux, plantations...). L'utilisation de matériels, leur entretien, les techniques en matière de gestion différenciée et de milieux naturels sont autant de compétences à acquérir qui s'ancrent dans le contexte territorial des parcs naturels, en lien avec une série de gestionnaires publics. A ce jour, nous comptabilisons 544 chantiers, 61 personnes ont eu accès à ce projet (40 pour le CAPEP et 21 pour l’AID Escale). Afin de favoriser l’employabilité des bénéficiaires, nous avons travaillé sur un livret de compétences propre à Trans’vert pour un emploi d’ouvrier polyvalent d’espaces verts et des milieux naturels. Afin de valoriser le projet, un reportage a été réalisé. Il s’agit d’une vidéo dynamique dans laquelle les activités de Trans’vert sont présentées, l’intérêt d’un programme transfrontalier de formation et d’insertion. Ce reportage figure sur le site « transvert.eu » ainsi que deux capsules donnant deux exemples de chantiers. En avril 2021, la venue du Secrétaire d’Etat aux affaires européennes français a été une nouvelle opportunité de présenter publiquement le projet Trans’Vert. Celui-ci a pu ainsi voir concrètement l’organisation d’un chantier transfrontalier et discuter avec les bénéficiaires. Nous avons également présenté le projet dans l’émission grand public « Grandeur Nature » sur la RTBF. Enfin, à l’occasion de la création du site internet, outre la présentation du projet, des acteurs, et des formations, un outil a été développé afin de répertorier les actions réalisées sur le terrain. La pérennisation du projet est d’ores et déjà envisagée au travers des contacts établis avec différents acteurs de l’insertion. Dans ce cadre, une nouvelle équipe a été mise sur pied afin de pouvoir accueillir d’autres types de bénéficiaires, en fonction de leur statut, élargissant ainsi l’offre d’insertion.