GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA

Met steun van het Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling

COPROSEPAT

Kerngegevens

Projectleider

OEST (OBSERVATOIRE EUROPÉEN DE LA SANTE TRANSFRONTALIÈRE)
RUE DE LA MOSELLE 1
6700 ARLON
BELGIE

Contactpersoon

Henri LEWALLE

Begindatum

01-04-2019

Einddatum

31-12-2022

Budgettaire elementen

Totaal Budget
1 426 073,55 €





COPROSEPAT

GRENSOVERSCHRIJDENDE SAMENWERKING OP GEBIED VAN GEZONDHEIDSBEVORDERING EN PATIËNTENVOORLICHTING IN PLATTELANDSGEBIEDEN

axe4

Categorie

Project

Specifieke doelstelling van het programma

Versterken en bestendigen van de grensoverschrijdende netwerking en van het grensoverschrijdend dienstenaanbod voor de bevolking op gezondheidsvlak

Domein van bijstandsverlening

Verbetering van de toegang tot betaalbare, duurzame en hoogwaardige diensten, waaronder gezondheidszorg en sociale diensten van algemeen belang


De Frans-Belgische grensoverschrijdende gezondheidssamenwerking heeft in het kader van de EU voor opmerkelijke doorbraken gezorgd in de toegang tot kwalitatieve nabijheidsdiensten in de zorg. Sommige domeinen zijn evenwel nog niet aangepakt. Het project COPROSEPAT concentreert zich op de preventie en de therapeutische voorlichting van de patiënt (TVP) en ondersteunt tegelijkertijd een samenwerkingsdynamiek. Het wil bovendien antwoorden aanreiken op de ontwikkeling van chronische ziekten en dus preventie- en TVP-acties uitrollen voor cardiovasculaire ziekten, diabetes enz., steunend op de grensoverschrijdende gezondheidssamenwerking. Op basis van deze actielogica stelt het partnerschap van het project voor om een gedeelde gezondheidsdiagnose van de grensregio uit te voeren; de TVP-praktijken in samenwerking met de gezondheidswerkers te harmoniseren; TVP-acties uit te voeren om chronisch zieken meer controle over hun gezondheid te geven; de toegang tot de zorgverlening en de TVP van de zwakste personen te bevorderen; de complementariteit tussen de beide kanten van de grens op medisch en medisch-sociaal vlak uit te diepen met het oog op de integratie van dit nieuwe werkterrein.

Rapporteringsdatum 02-08-2021

Depuis le démarrage du projet, les opérateurs développent les différents axes du projet. -La communication est un volet important du projet. Depuis le début du projet, une newsletter « Flash Santétransfronfrontalière » est éditée semestriellement. L'affiche A3 présentant le projet a été validée. Les réseaux sociaux sont utilisés pour diffuser des informations sur le projet. Un site internet est dédié au projet : https://coprosepat.eu . Une conférence de presse a été organisée le 27 janvier 2020 au siège du GEIE OEST à Arlon. Elle a permis de sensibiliser un très grand nombre d'organes de presse (écrite et audiovisuelle) aux enjeux de la prise en charge des maladies chroniques et à l'intérêt de développer des parcours d'éducation thérapeutique du patient.La seconde est programmée pour début mai 2021 et la presse a déjà été invitée. Elle portera sur la conceptualisation de l'ETP, son développement sur les deux versants frontaliers et mettra en évidence les réalisations sur le portrait de territoire et la perception de l'ETP dans l'espace frontalier rural franco-belge. -Pour dresser un portrait de santé de ce territoire transfrontalier, un groupe de travail a été constitué sous la houlette de l'ORS GE. Une méthode de travail et un planning de réalisation ont été définis. Les indicateurs de santé des populations concernées ainsi que de l'offre de soins et des services de santé ont été définis. La récolte des données et leur analyse ont été réalisées au cours du troisième semestre. Ce portrait de territoire santé a pu être finalisé comme escompté au cours du quatrième semestre. La conférence de presse de mai 2021 sera pour une grande part consacrée à la présentation des travaux de ce module et aux résultats atteints. -Un premier travail de définition de l'ETP en France et en Belgique a été réalisé au cours du troisième semestre. Il a fait l'objet d'une publication au cours du quatrième semestre dans les newsletters de novembre 2020 et de février 2021. L'analyse comparée de l'ETP qui a été conduite met en évidence des modes et des procédures d'agrément et de financement des projets très différents alors que les pratiques semblent proches de part et d'autre de la frontière. Un inventaire exhaustif des projets d'ETP sur l'ensemble du territoire transfrontalier couvert par le projet a été établi. Cet outil fournit une base documentaire exhaustive à tous les promoteurs de projets d'ETP ainsi qu'à ceux qui souhaitent s'enrichir des pratiques de l'autre versant frontalier. Pour mesurer la perception des patients et des professionnels de santé relative à l'ETP, un questionnaire a été élaboré et divers entretiens tests ont été réalisés. Trente interviews ont été effectués auprès de professionnels de santé et de patients au cours du quatrième semestre. -L'élaboration d'actions d'éducation thérapeutique du patient "ETP" en matière d’insuffisance cardiaque a débuté sous l’impulsion du Dr Laurence Gabriel du CHU UCL Namur. Dans la continuité des initiatives de coopération transfrontalière qui ont été développées sur le territoire de la Pointe Nord des Ardennes dans le cadre du projet Interreg IV Icapros et du micro-projet Interreg V Mosan, une recherche de partenariat avec les professionnels de santé de ce territoire frontalier, défini comme désert médical, a été entamée pour lancer une première action de coopération transfrontalière dans le domaine de l'insuffisance cardiaque, première cause de mortalité. Le Dr Laurence Gabriel a rencontré les professionnels de santé du Pôle médical de la Pointe à Givet lors d'un symposium médical organisé dans le cadre du micro-projet Mosan le 20 juin 2019. De cette initiative, des échanges et des rencontres ont été initiés en vue d'entamer un projet d'action d'éducation thérapeutique dans le domaine de l'insuffisance cardiaque dans cet espace transfrontalier. Le Dr Gabriel et sa collègue ont rencontré le 14/11/2019 les professionnels de santé de la Pointe Nord des Ardennes pour leur proposer un programme d'action à l'ETP en insuffisance cardiaque. L'objectif de la démarche consiste à offrir aux patients atteints de cette grave affection chronique toutes les informations et outils nécessaires à la compréhension de leur état de santé et de leur situation de vie spécifique pour être en mesure de gérer au mieux et efficacement leur affection chronique. Les professionnels de santé de la Pointe nord des Ardennes ont montré un vif intérêt pour la démarche proposée. Le Dr Gabriel et sa collègue ont par la suite élaboré un programme de formation décliné en trois modules. Le premier module a été dispensé début février 2020. La pandémie covid-19 a entrainé le report du module suivant qui s'est déroulé le 8 octobre 2020. Cependant, le troisième module a été décalé à deux reprises au cours du quatrième semestre et ne pourra être dispensé qu'au cours du prochain semestre. Par ailleurs, les opérateurs du projet COPROSEPAT se sont déplacés au CH de Mouscron pour rencontrer les acteurs du projet de "Centre de santé ambulatoire" qui a été initié en juin 2019. Celui-ci a pour vocation de développer des actions d'éducation thérapeutique à l'adresse des patients frontaliers atteints de pathologies chroniques (diabète, cancer, maladies cardio-vasculaires...) et d'assurer un suivi de leur situation sanitaire. Cette initiative a permis aux opérateurs du projet COPROSEPAT d'ouvrir une réflexion sur ce dispositif (seule initiative de ce type lancée en Wallonie, à ce jour) et de bénéficier des enseignements qu'il apporte. -Un groupe de travail piloté par l'Observatoire de la Santé de la Province du Luxembourg se consacre aux patients atteints d'affections chroniques ayant des difficultés socio-économiques ainsi que d'accès aux soins et aux services de santé. Pour développer ce module 6, des rencontres entre les opérateurs ont eu lieu régulièrement depuis le début de l'année 2020. Un inventaire des outils disponibles a été élaboré après un screening de la littérature. Des contacts ont été pris avec divers organismes développant des projets d'éducation thérapeutique des patients et une rencontre a été organisée avec le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté pour envisager des collaborations en vue de mettre sur pied une communication adaptée aux caractéristiques de la population cible de ce module. -Le micro-projet MOSAN a été intégré dans le projet COPROSEPAT à partir du 1/1/2020. De la sorte, les objectifs de lutte contre la désertification médicale de la Pointe Nord des Ardennes seront poursuivis ainsi que ceux de l'amélioration de l'accès aux soins transfrontaliers. Ces objectifs pourront être d'autant plus réalisables que des actions de prévention et d'éducation thérapeutique du patient pourront être développées pour dynamiser le Pôle médical de Givet. Les opérateurs du projet MOSAN également opérateurs du projet COPROSEPAT se sont engagés dans cette voie malgré les difficultés rencontrées pendant la période de confinement où l'on a assisté à la fermeture de la frontière et à la suppression des consultations de médecine spécialisée à Givet entre la mi-mars 2020 et la fin juin 2020. La pandémie a paralysé la tenue des consultations de médecine spécialisée de mars à juillet 2020. De plus, la seconde vague de la crise sanitaire a ralenti la fréquentation des consultations.