GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA

Met steun van het Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling

PRIMEE

Kerngegevens

Projectleider

Centre Communal d'Action Sociale de Carvin
rue Thibaut 1
62220 Carvin
FRANCE

Contactpersoon

Joel FERRI

Begindatum

01-01-2020

Einddatum

31-12-2022

Budgettaire elementen

Totaal Budget
889 500,46 €

Sociale netwerken



Website:

https://www.primee.eu/news/





PRIMEE

Herinschakelingspraktijken en Meervoudige Intelligenties voor School en Onderneming

axe4

Categorie

Project

Specifieke doelstelling van het programma

Versterken en bestendigen van de grensoverschrijdende netwerking en van het grensoverschrijdend dienstenaanbod voor de bevolking op sociaal vlak

Domein van bijstandsverlening

Verbetering van de toegang tot betaalbare, duurzame en hoogwaardige diensten, waaronder gezondheidszorg en sociale diensten van algemeen belang


Het doel van het project is de ontwikkeling van een nieuwe aanpak van de bestrijding van schooluitval, waarbij de aandacht vooral uitgaat naar twee risicofactoren voor 11- tot 25-jarigen: de toename van geweld en onbetamelijk gedrag op school en de onaangepaste begeleidings- en oriëntatietrajecten voor leerlingen in moeilijkheden.
Met de steun van 5 partners uit het grensgebied wil PRIMEE nieuwe instrumenten en steunpunten voor interculturele begeleiding opzetten, bestemd voor professionals in het onderwijs, de preventie, de sociale integratie, enz. Ze zullen worden ontwikkeld op basis van voorafgaand Belgisch onderzoek naar 'meervoudige intelligentie' en in Frankrijk toegepaste preventie- en herinschakelingspraktijken.  
Een panel van bedrijven aan beide zijden van de grens zal deze instrumenten aanvullen met een referentiekader van transversale beroepscompetenties die de jongeren meer kansen zullen geven op de arbeidsmarkt.

Rapporteringsdatum 30-04-2021

Le projet PRIMEE a démarré le 1er janvier 2020. Il pour objectif de construire une nouvelle approche transfrontalière de lutte contre le décrochage scolaire. Il s’appuie sur une double approche : les méthodes et outils issus de l’application des Pratiques Préventives et Restauratives, utilisés côté français et les méthodes et outils issus de l’application des recherches « intelligences multiples », utilisés côté belge. Il associe 5 partenaires situés de part et d’autre de la frontière : le CCAS de Carvin (chef de file du projet), le collège Léonard de Vinci de Carvin, le SAS de Mons, le Service « sciences de la famille de l’université de MONS et la Province de Hainaut. Les 2 établissements identifiés de la Province de Hainaut pour le projet sont l’IESPP (institut d’Enseignement Secondaire Paramédical Provincial) et maintenant l’école Du Futur (en remplacement de l’APJA-Athénée Provincial Jean d'Avesnes). Le premier semestre de l’année 2020 a marqué le démarrage du projet PRIMEE par l’ensemble des partenaires du consortium. Chaque partenaire a pu, dès janvier, se réapproprier le projet, constituer ses équipes projet. Cependant, à compter de mi-mars les partenaires ont dû faire face à la crise liée au COVID et intégrer les contraintes liées à cette crise. Durant la période de confinement de part et d’autre de la frontière, des échanges réguliers entre l’ensemble des membres du consortium ont permis d’avancer sur les différentes étapes du projet et imaginer une planification des actions au cours de second semestre 2020. Les équipes projets ont durant ce premier semestre ont pu : -Avancer sur les différents outils en matière de communication (site internet et page facebook) -modéliser les 2 modules de formations en vue des transferts : Les pratiques préventives et restauratives et les intelligences multiples. Le second semestre 2020 (1er juillet au 31 décembre 2020) a été marqué par les évolutions de la situation sanitaire. L’ensemble des membres du consortium a été en lien régulièrement afin de s’adapter autant que possible aux contraintes des protocoles sanitaires et mesures prises en France et en Belgique. Nous avons dû faire face à une oscillation de ces mesures entre durcissement et allégement. Ces liens et échanges réguliers au-delà des comités de pilotage a permis de réajuster les planifications d’actions. Les formations aux Pratiques Préventives et Restauratives et celles des Intelligences Multiples avaient été planifiées sur le second semestre. Cependant aux vues de l’évolution du contexte sanitaire, seules certaines actions ont pu avoir lieu : -Une formation PPR au SAS de Mons (équipe CCAS, UMONS et SAS) -rencontre des équipes du collège Vinci, de l’IESPP et l’EDF à Carvin le 11/09/20 -Une sensibilisation PPR et IM au collège Vinci le 11/09/20 en présence de 24 professionnels -Une sensibilisation PPR et IM avec l’IESPP (mixte présentiel et visio) le 7/10/20 en présence de 94 professionnels Les autres temps de formation ont été décalés, puis reportés en 2021. Notre événement de lancement qui était prévu le 7/12 a bien eu lieu mais sous une forme adaptée. Il était prévu de rassembler une cinquantaine de personnes à l'UMons, afin d'échanger sur les PPR et les IM. Deux conférenciers avaient été choisis : Bruno HUMBEECK et Isabelle BIERLAIRE et des ateliers thématiques avaient été envisagés, animés par les partenaires. Nous avons transformé cette journée en une vidéo de lancement (qui dure un peu plus de 30 minutes). Nos deux conférenciers ont été interviewés et la cellule communication a réalisé une vidéo de présentation du projet, sorte d'état d'avancement de nos activités. Cette vidéo est notamment disponible sur notre site : https://www.primee.eu/inauguration-officielle-du-projet-primee/ et reprend également la visite du Collège Léonard de Vinci de Carvin réalisée en septembre. Cette vidéo d’inauguration du projet PRIMEE a été vu par un peu moins de 5000 personnes. Ces publications ont reçu au total 40 mentions « like » et permis de générer 379 interactions. Ce second semestre 2020 a été marqué par des échanges et une proximité entre partenaires afin d’être réactif et souple dans l’organisation. Pour chaque formation planifiée, les dates étaient identifiées et maintenues autant que possible. La décision a été prise à chaque fois de reporter en lien avec le contexte sanitaire. Malgré les restrictions associées à la crise sanitaire du COVID-19 (impossibilité de se déplacer, de passer les frontières et de se réunir), les différents partenaires du projet n’ont eu de cesse de se mobiliser et de se montrer disponibles, à distance, pour maintenir un maximum de communication et d’échanges. Des comités de pilotage ont été tenus en visioconférence ; les appels téléphoniques et échanges de mails se sont démultipliés fréquemment afin de maintenir un ancrage avec le projet et pour tenter de faire progresser tant bien que mal ce dernier. Il est à noter que le projet s’inscrit dans des contextes (scolaire et professionnel) particulièrement impactés par cette crise sanitaire et qui, pour assurer leur propre fonctionnement (même minimal), ont déjà dû effectuer des aménagements importants dans leurs habitus professionnels. Il est noté l’adaptabilité face aux contraintes sanitaires et la souplesse dans la reprogrammation des différentes formations ; gage d’intérêt des différents collectifs de chaque côté de la frontière.