GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA

Met steun van het Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling

TEXTOS

Kerngegevens

Projectleider

CRITT MDTS
Boulevard Jean Delautre
ZHT du Moulin Leblanc 3
08000 Charleville-Mézières
FRANCE

Contactpersoon

Mohamed Boudifa

Begindatum

01-07-2016

Einddatum

31-12-2021

Budgettaire elementen

Totaal Budget
2 432 695,94 €

Website:

https://www.textos-interreg.eu/en





TEXTOS

Ontwikkeling van een biofunctionele matrix voor de weefselregeneratie

axe1

Categorie

Project

Specifieke doelstelling van het programma

Versterken van het onderzoek en de innovatie van de grensoverschrijdende zone in de strategische sectoren en de sectoren met een sterke complementariteit

Domein van bijstandsverlening

Onderzoeks- en innovatieactiviteiten in openbare onderzoekscentra en kenniscentra, met inbegrip van netwerking


Bij de meest beloftevolle sectoren in de grensstreek hebben gezondheid, agrohulpbronnen en biotechnologieën het grootste ontwikkelingspotentieel. Op het gebied van onderzoek en ontwikkeling hinkt de regio echter achterop in vergelijking met de nationale niveaus en de Europese doelstellingen. Om ontwikkelingen in de context van deze opkomende thema’s aan te moedigen en in het licht van de behoeften aan vulling of vervanging in de regeneratieve geneeskunde wil het project TEXTOS orthopedische en tandchirurgen substituten van de nieuwe generatie aanbieden, die de genezing van wonden en de regeneratie van beenderen bevorderen. Het hoofddoel van het project is daarom een innovatieve 3D-matrix voor weefstelengineering te ontwikkelen voor de reconstructie, regeneratie of vervanging van de weefsels van deficiënte organen. Het prototype zal worden uitgevoerd in twee fasen, met de ontwikkeling van eerst een kernmatrix, die de proof of concept geeft, en vervolgens de hybride matrix van het beoogde prototype. Het project TEXTOS maakt het mogelijk de betrokken partijen bij onderzoek en innovatie in de grensstreek samen te brengen rond complementaire thema’s. Het biedt de partners de kans hun praktijken te delen en hun nationale en internationale zichtbaarheid op het gebied van weefselengineering te verhogen.

Rapporteringsdatum 14-01-2022

L'objectif général du projet TEXTOS est de développer une matrice 3D innovante pour l'ingénierie tissulaire dans le but de reconstruire, régénérer ou remplacer la fonction de tissus ou d'organes déficients. Le démarrage du projet transfrontalier TEXTOS s'est traduit par des activités de recherche en parallèle avec des actions de communication et de sensibilisation des entreprises de la zone transfrontalière. Des outils de communication ont été mis en place tels que le poster de présentation du projet, une pochette et un Roll-up. Le site internet dédié au projet https://www.textos-interreg.eu/ a été mis en ligne en novembre 2016 et a reçu depuis près de 2000 visites. Le projet a été également publié sur le site ResearchGate qui est un site de communication dédié à la Science et aux scientifiques. A ce jour, notre projet est suivi et vu par plusieurs scientifiques venant d'horizons divers. En effet, Textos continu à susciter l'intérêt auprès de chercheurs avec 20 followers et plus de 425 lectures sur ce portail (https://www.researchgate.net/project/TEXTOS-Development-of-biofunctional-matrix-for-tissue-regeneration). Les partenaires Textos ont réalisé des actions de diffusion et de dissémination transfrontalière auprès du public cible : entreprises industrielles et secteur médical. Dans ce registre, les partenaires ont organisé trois journées techniques dans le domaine biomédical et participé à 11 journées thématiques et 3 salons avec des interventions sous forme de posters et présentations orales. Ainsi, 94 entreprises ont été sensibilisées au projet TEXTOS et un soutien a été apporté à une entreprise de la zone transfrontalière qui a développé un banc innovant pour soigner le mal de dos. Un bilan positif peut être dressé en termes de valorisation auprès de la communauté scientifique avec la participation à 18 conférences et congrès et la publication de 3 articles dans des revues scientifiques internationales. Le point de départ du développement de la matrice 3D étant la réalisation du fil en matériau composite bio-résorbable (PLA-HA) et bio-fonctionnalisé en surface par un revêtement de chitosan. Le choix de matériau substrat (biocomposite PLA-HA), qui constitue la base du fil de la matrice 3D, est guidé par l'application Textos de régénération des tissus osseux. Le partenaire UMons s'est concentré sur la synthèse et la fabrication des composites (PLA/Hydroxyapatite) avec les exigences : homogénéité, aptitude à l'extrusion et modulation des propriétés mécaniques. La problématique d'interface, d'agglomération et de décohésion entre les constituants du composites (PLA et HA), a été traitée avec l'introduction d'une fonctionnalisation des particules de HA avec le (poly)lactide. Ainsi, les propriétés mécaniques du composite ont été améliorées et peuvent être aisément modulées selon l'application Textos. Le partenaire UMons a synthétisé des biocomposites (PLA-HA) en quantité suffisante pour alimenter la fabrication de filaments chez le partenaire Centexbel. L'extrusion des fils biocomposites en grandes quantités sur des machines industrielles a été entamée et permettra de réaliser par la suite de matrices 3D tricotées. L'étape intermédiaire de bio-fonctionnalisation de surface des fils en bio-composites (PLA-HA) consiste à réaliser un dépôt de chitosane afin d'améliorer les propriétés biologiques de la matrice 3D. L'adhésion de ce dépôt sur le fil est assurée par un traitement plasma à pression atmosphérique (PPA) préalable. Un système de traitement de fil en continu a été développé par le CRITT-MDTS combinant deux systèmes de traitement plasma à pression atmosphérique (torche et tube) avec deux systèmes de revêtement (immersion et aspersion). Après avoir mis en place les protocoles d'essais, différentes investigations des propriétés biologiques ont été réalisées depuis les premiers semestres chez le partenaire BIOS de l’URCA. Les résultats marquants sont les suivants : -Démonstration de l'activité antimicrobienne du revêtement de chitosane sur différents substrats de biocomposite (PLA-HA). Aussi, cette étude a montré que le chitosane n'a pas été altéré par le traitement plasma réalisé au CRITT-MDTS. -Des études d'un fil en PLGA commercial ont montré qu'il n'était pas biocompatible de par sa composition chimique où une altération du milieu de culture a été constatée. -Une étude comparative de la morphologie du fil en mono et multi-filaments a montré que dans le cadre du projet TEXTOS, visant plutôt des tissus osseux, une matrice à base de fil en mono-filament est recommandée car elle permet une prolifération des cellules plus modérée que dans le cas d'un multi-filament. - Les membranes réalisées par Centexbel par la technique « electrospinning », structurées en fibres aléatoires, ont été testées par le partenaire BIOS en culture cellulaire. Les résultats obtenus ont montré que les cellules souches adhéraient à la membrane, montrant que le matériau de base PLA-HA est un bon candidat pour la reconstruction osseuse. -Des tests de biocompatibilité sur les biocomposites de TEXTOS (PLA-HA) ont montré un bon comportement des cellules vis à vis des particules d'HA fonctionnalisées et ceci quel que soit la condition étudiée. Comme indiqué dans la littérature, des études ont montré que les nanoparticules, bien qu'elles soient biocompatibles, elles peuvent être phagocytées par les cellules inflammatoires. -La mise au point des modèles de reconstruction osseuse chez le rat. Après obtention des autorisations d'expérimenter sur animaux par le ministère de l'agriculture, des défauts critiques dans les crânes de rat ont été réalisés (40 rats opérés). Les suivis par micro-scanner à 2, 4 et 8 semaines a montré que sur le groupe de rats implantés avec des matériaux à base d'hydoxyapatite, la reconstruction osseuse a été stimulée alors que sur le groupe n'ayant pas reçu d'implantation, les défauts n'ont pas cicatrisés. En outre, la quantité d'os formé est quasi identique à l'os natif. La caractérisation fonctionnelle des tests mécaniques a démontré que la qualité de l'os néoformé peut être améliorée avec les paramètres de tricotage. Enfin, des études in-vivo ont été réalisées : des membranes de collagène fonctionnalisées par les revêtements hybrides (phosphates de Calcium, chitosane et acide hyaluroniques) ont été implantées chez l'animal (défauts sub-critiques de la Calvaria de rats). Le suivi au cours du temps par imagerie chez le petit animal a montré une augmentation significative du tissu osseux régénéré versus les membranes non fonctionnalisées. Les analyses histologiques sur résine montrent la présence d'une matrice collagénique minéralisée, signature de la présence d'un néo-tissu osseux. Les analyses histologiques sur paraffine montrent d'ailleurs la présence d'un tissu vascularisé, synonyme de présence d'un tissu vivant. D’autre part, la quantité d'os formé est quasi identique à l'os natif. Cependant, les propriétés mécaniques obtenues par des essais de nanoindentation sont plus faibles que ceux de l’os natif. Des améliorations peuvent être apportées avec le procédé de tricotage.