GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA

Met steun van het Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling

TransVert

Kerngegevens

Projectleider

Commission de gestion du Parc naturel des Plaines de l'Escaut
Rue des Sapins 31
7603 BON-SECOURS
BELGIE

Contactpersoon

REINOLD LEPLAT

Begindatum

01-04-2020

Einddatum

31-12-2022

Budgettaire elementen

Totaal Budget
1 195 761,77 €

Website:

http://plainesdelescaut.be/wikipnpe/?TransVert





TransVert

Het bevorderen van de grensoverschrijdende samenwerking voor de inschakeling in het beroepsleven rond het beheer van de natuur, van de groene zones en van het landschap

axe4

Categorie

Project

Specifieke doelstelling van het programma

Versterken en bestendigen van de grensoverschrijdende netwerking en van het grensoverschrijdend dienstenaanbod voor de bevolking op sociaal vlak

Domein van bijstandsverlening

Toegang tot werkgelegenheid voor werkzoekenden en niet-actieven, met inbegrip van langdurig werklozen en personen die ver van de arbeidsmarkt af staan, mede door middel van plaatselijke werkgelegenheidsinitiatieven en ondersteuning van de arbeidsmobi


De voorzieningen voor de beroepsintegratie van groepen die zeer ver van de arbeidsmarkt af staan, zijn op nationaal niveau georganiseerd. Toch bestaan er heel wat werkgelegenheidskansen op geografisch korte afstand aan beide zijden van de grens.
Het project heeft tot doel een grensoverschrijdend opleidings- en socio-professioneel integratietraject op te zetten, door werken uit te voeren in het Parc naturel régional Scarpe-Escaut (FR) en het Natuurpark van de Scheldevlakte (BE).
De projecten worden georganiseerd rond het thema van het beheer van de natuurlijke omgeving, gedifferentieerd beheer, werken ter bevordering van het onthaal van wilde fauna en flora, het onderhoud van wandelpaden, de restauratie en het onderhoud van klein erfgoed of de inrichting van de leefomgeving.
Laaggeschoolde Belgische en Franse werkzoekenden krijgen een grensoverschrijdende beroepsopleiding als 'natuurwerker/ecowerker' aangeboden.
Het project voorziet ook in een grensoverschrijdend platform voor de actoren van de beroepsintegratiekanalen, voor en na het integratietraject.

Rapporteringsdatum 18-08-2021

Le projet Trans'vert a débuté le 1er avril 2020 dans un contexte tout à fait particulier lié à la crise sanitaire. Malgré ces conditions et restrictions liées qui impactent de nombreuses modalités d'organisation, les premiers chantiers ont pu démarrer au début du mois de juillet 2020. Ils ont alterné et expérimenté des équipes « mixtes » intégrant de chaque côté de la frontière des apprenants français et wallons et des chantiers menés en commun, rassemblant, sur un site, les 2 équipes. Cette étape rapidement rendue opérationnelle a été précédée par un travail important de coordination entre les opérateurs pour à la fois procéder au "recrutement" des apprenants, adapter et régler les aspects administratifs (assurances, contrats...), mobiliser les équipements et matériels nécessaires... Le parcours d'insertion est envisagé dans le cadre d'un travail autour de référentiels et de méthodologies communes, tenant compte des disparités importantes entre les deux versants, sur cette thématique. La 1ère étape est de « confronter » les systèmes existants de part et d’autre, et les manquements en matière de référentiels existants par rapport à la spécificité de la démarche d’insertion proposée par le projet, avant d’envisager l’élaboration d’outils communs. Un suivi socio-professionnel et une remédiation accompagnent l'apprentissage de terrain assurés par 2 formateurs "encadrants". Les activités consistent en de nombreuses actions de gestion qui ont pour trait commun de favoriser la biodiversité, de contribuer à améliorer les paysages et le cadre de vie (débroussaillage, fauche, gestion de plantes invasives, abattage d'arbres dangereux, plantations...). L'utilisation de matériels, leur entretien, les techniques en matière de gestion différenciée et de milieux naturels sont autant de compétences à acquérir qui s'ancrent dans le contexte territorial des parcs naturels, en lien avec une série de gestionnaires publics. A ce jour, nous comptabilisons 354 chantiers, 41 personnes ont eu accès à ce projet (29 pour le CAPEP et 12 pour l’AID Escale) La diversification des chantiers et la structuration d'une plate-forme des acteurs de l'insertion professionnelle vont notamment constituer les prochains défis du projet. Pour continuer d’ouvrir le champ des compétences, nous avons réalisé des études pour investir dans du matériel de gestion tracté et animé par un microtracteur. En effet il permettra de former les apprenants à la conduite en sécurité d’engin de gestion. Une attestation de suivi de formation à la conduite pourra être délivrée par les deux organismes d’insertion (CAPEP et AID Escale). Ce sera donc un argument à faire valoir lors d’un entretien d’embauche. L’investissement permettra de réaliser les chantiers dans des conditions optimales en matière d’équipement, il permettra une meilleure efficacité et des réalisations de gestions en sécurité. Ce gain de temps pourra être investi pour d’autres activités plus manuelles ou pour des formations sur le terrain. La manipulation d’un tel engin permet également de responsabiliser l’apprenant en lui faisant prendre conscience de la valeur de l’outil qu’il a entre ses mains. C’est un achat pour le long terme, il faudra donc réaliser l’entretien préventif/curatif de ce matériel, activité qui sera réalisée par les apprenants encadrés. Enfin, il facilitera toutes les activités de manutention de matériaux divers. Cet investissement s’inscrira dans le cadre de Trans’vert, dont l’un des intérêts est la mutualisation des moyens. Une convention de prêt de matériel pourra être établi entre les différents acteurs du projet. Afin de permettre l’employabilité des bénéficiaires, nous avons travaillé sur un livret de compétences propre à Trans’vert pour un emploi d’ouvrier polyvalent d’espaces verts et des milieux naturels. Aujourd’hui, les bénéficiaires ont la possibilité d’obtenir une attestation de suivi de formation délivrée par les deux organismes (CAPEP et AID). Grâce à ce livret, les candidats qui seront en mesure de valider ce livret pourront quitter ce programme avec une certification reconnue côté français par les professionnels. Nous sommes en relation avec le Forem pour que ce principe soit possible côté belge. Un travail sur la création d’un reportage de présentation a été traité durant cette période. L’ensemble des acteurs du projet ainsi que des élu (e) s interviendront. Il s’agit d’une vidéo dynamique dans laquelle les activités de Trans’vert seront présentées, l’intérêt d’un programme transfrontalier de formation et d’insertion. Ce reportage se trouvera sur le site à créer.